Sri Lanka : Alerte urgente : Détention arbitraire de deux Défenseurs catholiques des Droits de l'Homme

URGENT ALERT - SRI LANKA : L'Ordre Dominicain condamne fermement l'arrestation de M. Ruki Fernando, Expret en Droits de l'Homme et membre de Pax Romana, ainsi que du Rev. Père Praveen Mahesan O.M.I. L'Ordre demande aux autorités du Sri Lanka de prendre toutes les mesures nécessaires permettant d'aboutir à la libération immédiate de ces deux défenseurs des Droits de l'Homme et à la mise au respect de l'état de droit dans le pays.

Mr. Ruki Fernando est un partenaire de travail de longue date de la Délégation de l'Ordre des Prêcheurs auprès des Nations Unies et un défenseur reconnu des Droits de l'Homme. Membre de l'organisation catholique Pax Romana, il s'est toujours comporté en défenseur non partisan de la paix et de la réconciliation par l'exercice de la justice.

En conjonction avec Pax Romana, la Délégation de l'Ordre des Prêcheurs auprès des Nations Unies appelle à réagir en faveur de la libération des deux prisonniers:


Ruki Fernando, membre de Pax Romana au Sri Lanka, et le père Praveen Mahesan, OMI, prêtre catholique et ex-directeur de la CPR ont été arrêtés la nuit dernière. Ils travaillaient dans le Nord du Sri Lanka, et avaient été accrédités par Pax Romana pour des actions de plaidoyer et lobbying sur la situation des droits de l'homme au Sri Lanka et faire reconnaitre la responsabilité du gouvernement du Sri Lanka pour les graves violations des DH qui se sont produites au cours des dernières années.  Vous trouverez ci-dessous la lettre d'appel urgent lancé par l'OMCT et la FIDH demandant à toutes les organisations des DH et à tous les particuliers d'agir immédiatement pour assurer leur sécurité et leut libération immédiate.

L'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l'Homme, programme conjoint de l'Organisation mondiale contre la torture (OMCT ) et de la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH ), vous prie d' intervenir de toute urgence sur la situation suivante au Sri Lanka .

 Brève description de la situation :

L'Observatoire a reçu avec inquiétude des informations de sources fiables sur l'arrestation arbitraire et l’interrogation par la Terrorist Investigation Division (TID ) de M. Ruki Fernando , un conseiller pour les droits de l'homme de l'organisation des droits humains INFORM, basé à Colombo, et le révérend Praveen Mahesan , ancien directeur du Centre pour la paix et la Réconciliation (RCR ), basé à Jaffna .

 

Selon les informations reçues , le 16 Mars 2014, à environ 22h30 , M. Ruki Fernando et Rev Praveen Omi ont été arrêtés par une unité spécialement désignée de la TID alors qu'ils visitaient la zone fortement militarisée de Kilinochchi, au nord de Sri Lanka, afin d'enquêter sur l'arrestation le 13 Mars 2014 du défenseur des droits humains Mme Balendran Jeyakumari et de sa fille de 13 ans Vithuskaini, qui ont fait campagne contre les disparitions forcées . Ils ont également été arrêtés et interrogés par la TID. Alors que Vithuskaini a ensuite été libérée, Mme Jeyakumari toujours détenue au centre de détention de Boosa au titre du Prevention of Terrorism Act (PTA ), en vertu duquel une personne peut être détenue sans inculpation jusqu'à 18 mois .

Ruki Fernando et Rev Praveen Mahesan ont été emmenés au poste de police de Kilinochchi, qui a d'abord nié que les deux défenseurs aient été détenus là, avant de confirmer l'arrestation. L'officier en charge (OIC) de la police de Kilinochchi, M. Kumara, a en particulier confirmé l'arrestation et a ajouté que " Ruki Fernando et Rev Praveen se sont comportés de manière suspecte quand ils ont visité quelques uns de ceux qui ont perdu des membres de leur famille ". M. Ruki Fernando et Rev Praveen Omi auraient été interrogés séparément pendant trois heures par environ 15 agents de TID à la station de police de Kilinochchi.

Aux environs de 01h30 , M. Ruki Fernando et Rev Praveen Mahesan ont quitté le poste de police de Kilinochchi menottés et les yeux bandés, accompagnés d' officiers TID , avant d'être interrogés au poste de police de Vavunia jusqu'à 07h00 le 17 Mars 2014.

Le 17 Mars 2014 à 11 heures , les agents TID ont visité les parents de M. Ruki Fernando pour les informer de son arrestation. Les parents de M. Fernando ont été émis un avis d'arrêt déclarant qu'il a été arrêté par la TID pour des actes présumés de terrorisme le Mars 16, 2014, à Kilinochchi. L'avis a également déclaré que M. Fernando sera détenu pour une enquête plus approfondie, au 2ème étage de la police de Nouveau Secrétariat général à Colombo. Aucune information n'a pu être obtenue pour savoir si un avis similaire a été émis pour les proches parents du Père Praveen. A 13h30, le Directeur du TID a informé l'un des avocats que tous deux ont été amenés à Colombo et sont détenus au siège TID .

Plus tard dans la journée, le porte-parole des médias de police SSP Ajith Rohana a annoncé que M. Ruki Fernando et Rev Praveen ont d'abord été détenus au poste de police de Kilinochchi en vertu de la PTA, avant d'être transféré à Vavuniya et à Colombo pour un nouvel interrogatoire. Ils seraient ainsi accusés de «tentative de semer la discorde entre les communautés ethniques et de promouvoir le séparatisme ".

Au moment où nous publions cet appel d'urgence, aucune accusation n'a été encore officiellement formulée et il n'y a toujours pas d'informations claires sur leur emplacement actuel. En outre, aucun avocat n'a été autorisé à leur rendre visite .

L'Observatoire condamne l'arrestation et le harcèlement judiciaire de M. Ruki Fernando, Rev Praveen Mahesan et Mme Balendran Jeyakumari, qui semblent viser à sanctionner leurs activités pacifiques pour les droits humains, et appelle les autorités du Sri Lanka à les libérer immédiatement et inconditionnellement.

Action requise :

Ecrire aux autorités du Sri Lanka, les exhortant à :

i . Garantir en toutes circonstances l' intégrité physique et psychologique de M. Ruki Fernando , Rev Praveen Mahesan et Mme Balendran Jeyakumari ainsi que de tous les défenseurs des droits de l'homme au Sri Lanka ;

ii . Libérer M. Ruki Fernando , Rev Praveen Omi et Mme Balendran Jeyakumari immédiatement et sans condition puisque leur détention est arbitraire et vise uniquement à sanctionner leurs activités de défense des droits humains;

iii . Mettre un terme à toute forme de harcèlement - y compris au niveau judiciaire - contre M. Ruki Fernando , Rev Praveen Mahesan et Mme Balendran Jeyakumari et plus généralement contre tous les défenseurs des droits de l'homme au Sri Lanka et s'assurer qu'ils sont en mesure d'effectuer leurs activités pacifiques et légitimes sans aucune entrave ni crainte de représailles ;

iv . Se conformer aux dispositions de la Déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l'homme, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 9 Décembre 1998, en particulier en ce qui concerne les articles suivants :

- Article 1 : tout le monde a le droit, individuellement ou en association avec d'autres, de promouvoir et d'œuvrer pour la protection et la respect des droits de l' homme et des libertés fondamentales aux niveaux national et international;

- L'article 5 ( a) : Aux fins de la promotion et de la protection des droits humains et des libertés fondamentales, chacun a le droit, individuellement ou en association avec d'autres, aux niveaux national et international, de se rencontrer et de se rassembler pacifiquement;

- Article 12.2 : l'Etat prend toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection par les autorités compétentes, de toute personne, individuellement ou en association avec d'autres, de toute violence, menace, représailles, discrimination défavorable de facto ou de jure, pression ou autre action arbitraire à la suite de l’exercice légitime de ses droits [ ... ] ;

            assurer en toutes circonstances le respect des droits de l' homme et des libertés fondamentales, conformément aux normes internationales des droits de l'homme et aux instruments internationaux ratifiés par le Sri Lanka .

Adresses :

• Le président Mahinda Rajapakse , Secrétariat présidentiel , C / Bureau du Président , Temple Trees 150 , Galle Road , Colombo 3 , Sri Lanka , Fax: ( +94 ) 11 472 100 / ( +94 ) 11 2446657 / ( +94 ) 11 243 0590 , Courriel: lalith@icta.lk

• D.M. Jayaratne , Premier ministre du Sri Lanka , n ° 58 , Sir Ernest De Silva Mawatha , Colombo 07 , Sri Lanka . Fax: ( +94 ) 112 575 454 . Email : slpm@pmoffice.gov.lk

• M. Sarath Fernando Palitha , procureur général, ministère du Procureur général . Colombo 12 , Sri Lanka . Fax: ( +94 ) 11 436 421 2 .

• Justice Priyantha RP Perera , Président de la Commission des droits de l'homme au Sri Lanka . No: 165 Kynsey Road, Borella , Colombo 8 , Sri Lanka . Fax: ( +94 ) 11 694 924 2 . Email : sechrc@sltnet.lk

• S.E. M. Ravinatha P. Aryasinha , Ambassadeur, Mission permanente de Sri Lanka auprès des Nations Unies à Genève , 56 rue de Moillebeau , 1211 Genève 19 . Suisse . Fax : +41 22 73 49 084 . E -mail : mission@lankamission.org

Ecrire également aux représentations diplomatiques et ambassades du Sri Lanka dans vos pays respectifs.

Source: Pax Romana

Fixed Themes: 

Title: 

Sri Lanka : Alerte urgente : Détention arbitraire de deux Défenseurs catholiques des Droits de l'Homme