Burundi : Massacre du 18 septembre - le Président de la CNIDH appelle à protéger les populations

Après le massacre du 18 septembre, les Evêques invitent à ce que « ces moments d'épreuves ne soient pas une occasion d'une haine qui plonge le pays dans la spirale de la vengeance » - le Frère Emmanuel Ntakarutimana OP, président de la Commission nationale indépendante des Droits de l'homme du Burundi appelle les autorités à élucider l'affaire et traduire les auteurs devant la justice dans les meilleurs délais.