Derniers flash de l'agence Fides

AFRIQUE/ETHIOPIE - Nomination du Vicaire apostolique d’Awasa

Cité du Vatican – Le Saint-Père François, en date du 29 juin 2016, a nommé Vicaire apostolique d’Awasa le Père Roberto Bergamaschi, S.D.B., lui assignant le siège épiscopal titulaire d’Ambia.Le nouveau Vicaire apostolique est né à San Donato Milanese, en province de Milan, le 17 décembre 1954. Entré chez les salésiens, il a émis sa première profession religieuse le 8 septembre 1975 à Pinerolo et la profession perpétuelle le 13 septembre 1981 à Rome. De 1975 à 1982, il étudié la philosophie à Turin-Crocetta et la Théologie à Cremisan, en Terre Sainte. Il a été ordonné prêtre le 2 octobre 1982 à Brescia par S.Exc. Mgr Armido Gasparini, M.C.C.J., premier Vicaire apostolique d’Awasa.Après son ordination sacerdotale, il a exercé les ministères suivants : missionnaire en Ethiopie à Dilla . Curé à Zway, au sein du Vicariat apostolique de Meki , Vicaire visiteur de l’Inspectorat salésien d’Ethiopie-Erythrée , Directeur à Adwa, dans l’Eparchie d’Adigrat , Directeur des Œuvres salésiennes de Gotera, à Addis Abeba , Directeur des Œuvres salésiennes de à Addis Abeba , depuis 2009 : Curé de la Paroisse Sainte Marie auxiliatrice à Dilla, dans la Vicariat apostolique d’Awasa. Il est membre du Conseil de Mission et du Conseil presbytéral.

ASIE/JAPON - Nomination de l’Evêque d’Hiroshima

Cité du Vatican – Le Saint-Père François, en date du 28 juin 2016, a nommé Evêque du Diocèse vacant d’Hiroshima le Père Alexis Mitsuru Shirahama, P.S.S., jusqu’ici Recteur du Séminaire national catholique de Fukuoka.Le nouvel Evêque est né le 20 mai 1962 à Kamigoto, dans l’Archidiocèse de Nagasaki. En 1986, il a obtenu un Baccalauréat en Philosophie à l’Université Keio de Tokyo et en 1990 un Baccalauréat en Théologie au Séminaire Saint Sulpice de Fukuoka. Par la suite, il étudié à l’Institut catholique de Paris, obtenant une Licence en Liturgie avec spécialisation en Théologie sacramentelle.Il a été ordonné prêtre le 19 mars 1990 à Urakami, dans l’Archidiocèse de Nagasaki et a été incardiné au sein de ce même siège métropolitain. En 1993, il est entré au sein de la Compagnie des Prêtres de Saint Sulpice.Après son ordination sacerdotale, il a exercé les ministères suivants : Formateur au Séminaire Saint Sulpice de Fukuoka , à compter de 1995 : membre de la Commission liturgique de la Conférence des Evêques catholiques du Japon et enseignant de Liturgie et de Théologie sacramentelle, depuis 2012 : Recteur du Séminaire catholique du Japon.

ASIE/INDONESIE - Démission de l’Evêque de Malang et nomination de son successeur

Cité du Vatican – Le Saint-Père François, en date du 28 juin 2016, a accepté la renonciation au gouvernement pastoral du Diocèse de Malang présentée par S.Exc. Mgr Herman Joseph Sahadat Pandoyoputro, O. Carm., conformément au canon 401 § 1 du Code de Droit canonique. Le Pape a nommé Evêque du Diocèse de Malang le Père Henricus Pidyarto Gunawan, O. Carm., jusqu’ici Recteur du Philosophical and Theological Higher Institute ‘Widya Sasana’ de Malang.Le nouvel Evêque est né le 13 juillet 1955 à Malang. Après avoir fréquenté le Petit Séminaire local, il a suivi ses études philosophiques et théologiques au Philosophical and Theological Higher Institute ‘Widya Sasana’ de Malang. Il a émis la profession solennelle le 18 janvier 1981 et a été ordonné prêtre le 7 février 1982 à Malang. Il a obtenu une Licence en Ecriture Sainte près l’Institut pontifical biblique de Rome en 1986 et une Maîtrise en Théologie biblique à l’Angelicum de Rome en 1990.Après son ordination sacerdotale, il a exercé les ministères suivants : à compter de 1986 : Enseignant d’Ecriture Sainte au Philosophical and Theological Higher Institute ‘Widya Sasana’ de Malang, Vice-recteur de l’Indonesia Biblical Society , Vice-recteur du Philosophical and Theological Higher Institute ‘Widya Sasana’ de Malang , membre du Carmelitan Institute de Rome , Directeur de l’Indonesia Biblical Society , Curé de St. Andrea Tidar à Malang , Recteur du Philosophical and Theological Higher Institute ‘Widya Sasana’ , membre du Comité de spiritualité du Carmelitan Institute de Rome , Directeur du programme post-lauream du Philosophical and Theological Higher Institute ‘Widya Sasana’ , depuis 2012 : Recteur du Philosophical and Theological Higher Institute ‘Widya Sasana’.

ASIE/IRAQ - Inauguration à Ankawa d’une nouvelle église destinée aux évacués de la plaine de Ninive

Ankawa – La nouvelle et grande église inaugurée le 27 juin par le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, à Ankawa, faubourg à majorité chrétienne de la ville d’Erbil, où ont trouvé refuge de nombreux chrétiens ayant fui les village de la plaine de Ninive au moment de l’offensive des milices du prétendu « Etat islamique » a été intitulée à Notre-Dame du Perpétuel Secours – comme l’icône donnée par le Bienheureux Pape Pie IX aux Pères rédemptoristes voici tout juste 150 ans, en 1866. Le nouvel édifice de culte a été financé notamment par les offrandes des fidèles et servira aux initiatives et activités liturgiques, sacramentelles et caritatives liées en particulier au soin pastoral des évacués.A la liturgie d’inauguration ont participé notamment le Nonce apostolique en Irak et en Jordanie, S.Exc. Mgr Alberto Orega Martin, ainsi que S.Exc. Mgr Bashar Warda, Evêque d’Erbil des Chaldéens et membre de la Congrégation des Rédemptoristes, lequel a une dévotion particulière envers l’icône de Notre-Dame du Perpétuel Secours, conservée à Rome, dans l’église de Saint Alphonse à l’Esquilin. Au cours de l’homélie – indiquent les sources officielles du Patriarcat chaldéen consultées par l’Agence Fides - S.B. Louis Raphaël I Sako a décrit la naissance de la nouvelle église comme un signe du lien existant entre les chrétiens irakiens et la terre de leurs pères, réaffirmant que l’émigration en direction de pays lointains « ne constitue pas la solution à rechercher » par ceux qui veulent réellement protéger sur leurs terres le don reçu de la vie chrétienne.

ASIE/PAKISTAN - Plan national et numéro vert en faveur de la protection des droits fondamentaux

Islamabad – Un numéro vert gratuit actif 24 heures/24 permettant de dénoncer les violations des droits fondamentaux et de fournir une première assistance légale aux victimes représente l’initiative lancée par le Ministère fédéral pour les droits fondamentaux, dont le titulaire est, depuis un mois environ, le Sénateur chrétien pakistanais Kamran Michael. Ainsi que cela a été indiqué à Fides, le Ministre, qui a pris ses fonctions depuis peu au niveau fédéral, a promis également de créer des Comités locaux spécifiques pour les droits fondamentaux au niveau provincial et de district, institués par le gouvernement de manière à « créer un réseau pouvant conserver un contrôle efficace sur les violations des droits fondamentaux au Pakistan et offrir une réponse rapide des institutions ».Le Ministre a pris acte du nombre croissant des épisodes de délits d’honneur et de violence à l’encontre des femmes, annonçant que son Ministère entreprend actuellement différentes initiatives administratives et politiques afin de lutter contre cette violence diffuse au sein de la société. Sont à l’étude, à ce qu’a appris Fides, des lignes directrices nationales en matière de violence liée au sexe. Ces projets font partie d’un plan général qui entend agir au plan culturel et sur les mentalités, a indiqué le Ministre, une programme vaste et diversifié qui vise à sensibiliser l’opinion publique concernant les questions de droits fondamentaux, en se concentrant sur des thèmes tels que le droit à la vie, la dignité de la vie humaine, la tolérance et l’harmonie interreligieuse, avec une attention particulière en ce qui concerne les droits des femmes, des minorités, des enfants, des personnes âgées et des handicapés. Le programme, a annoncé le Ministre, prévoit une ligne de crédit de 250 millions de roupies pakistanaises sur le budget de l’Etat au titre de l’exercice 2016-2017.

AFRIQUE/ZAMBIE - L’énergie électrique non polluante et à bon marché : un défi

Pemba – Environ 645 millions d’africains sont privés d’énergie électrique ce qui, entre autre, les empêche de réaliser des activités économiques quelque en soit leur nature. L’énergie électrique constitue le principal défi pour la population du district de Pemba. A cause des pluies précaires, l’eau manque ne permettant pas le fonctionnement des installations hydrauliques. La faiblesse des dernières pluies saisonnières a élevé de peu le niveau du lac, le niveau de l’eau n’atteignant que 17% de ses capacités, soit bien en deçà des 49% enregistrés l’an dernier.Pour le remplir, serait nécessaire une série de saisons des pluies ad hoc associées à une production d’énergie, caractéristiques qui ne peuvent être garanties.Certaines estimations indiquent que 138 millions de familles pauvres dépensent 10.000 millions de dollars par an en produits pour l’énergie, tels que le charbon, les bougies, le kérosène et le bois. Au travers du programme Solar Scaling, qui vise à diversifier les sources d’énergie, le pays tente de couvrir le manque de ce bien au travers d’une installation solaire de 600 MW. En outre, sont déjà en cours de réalisation des structures de 100 MW.

VATICAN - Remise du pallium à 25 Archevêques métropolitains dont 4 de territoires dépendant de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples

Cité du Vatican – En la Solennité des Saints Apôtres Pierre et Paul, le 29 juin, selon la coutume, le Saint-Père François bénira et remettra le pallium aux nouveaux Archevêques métropolitains nommés au cours de l’année. Le pallium, symbole du lien de communion entre le Pape, le siège de Rome et les Eglises du monde entier, sera imposé par le Représentant pontifical à chaque Archevêque dans le cadre d’une célébration qui se déroulera dans les Eglises particulières respectives.Au cours de la Messe que le Pape célébrera en la Basilique Saint-Pierre, il remettra le pallium à 25 Archevêques métropolitains, dont 4 sont des Ordinaires de territoires confiés à la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, provenant d’Amérique, d’Océanie, d’Asie et d’Afrique.Leurs noms, par ordre de nomination sont les suivants : S.Exc. Mgr Kenneth David Oswin Richards, Archevêque de Kingston en Jamaïque , S.Exc. Mgr Christopher M. Cardone, O.P., Archevêque d’Honiara , S.Exc. Mgr Basilio Athai, Archevêque de Taunggyi et le Père Roger Houngbédji, O.P., Archevêque élu de Cotonou .

ASIE/LIBAN - Réactions des Pasteurs de l’Eglise catholique après les attentats suicides perpétrés à Qaa

Qaa – La série de quatre attentats suicides perpétrée à l’aube du 27 juin dans le village libanais de Qaa, habité en majorité par des grecs melkites , a fait cinq morts et au moins 15 blessés. Les représentants des institutions et des forces politiques libanaises ont fait part de leur indignation et de leur condamnation alors que des condoléances sont parvenues des Ordinaires des Eglises locales.S.Exc. Mgr Elias Rahal, Archevêque gréco melkite de Baalbek et originaire de Qaa, a demandé à l’Etat libanais de « prendre ses responsabilités », faisant remarquer qu’autour du village vivent quelques 30.000 réfugiés syriens, desquels aucune institution publique ne s’occupe. De son côté, S.B. Grégoire III Laham, Patriarche d’Antioche des grecs melkites, s’est déclaré « horrifié » par l’attaque de Qaa et a rendu hommage aux victimes qui appartiennent aux Paroisses de l’Archidiocèse de Baalbek des grecs melkites. Le Patriarche d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Boutros Bechara Rai, actuellement en visite pastorale aux Etats-Unis, a souhaité pour sa part que ce « crime sans nom » pousse, lui aussi, les libanais à retrouver l’unité nationale et à la défendre contre les plans des terroristes.

AMERIQUE/GUATEMALA - Usage des inhalations de solvants pour calmer les morsures de la faim

Guatemala – Dans les rues du Guatemala, il est aisé de rencontrer des adultes, des enfants et des jeunes qui errent en inhalant des solvants pour éviter de ressentir la faim et de se souvenir des motifs de violence pour lesquels ils ont abandonné leurs familles, si tant est qu’ils en aient une. Selon les informations parvenues à Fides en provenance d’organisations engagées en faveur des personnes vivant dans les rues, il n’existe pas de statistiques en mesure de quantifier le nombre de personnes se trouvant dans ces conditions. Malheureusement, l’importance des mauvais traitements sur les enfants et le manque d’attention de l’Etat concernant ce phénomène ne portent pas à une évolution dans ce domaine.Survivre n’est pas chose facile pour eux, exposés qu’ils sont au mépris de la population, des autorités municipales et de la police. Dans certains cas, ils sont ramenés dans leurs familles dans le cadre d’un processus de réhabilitation. Souvent, ils se regroupent par eux-mêmes et vivent « comme une famille » au sein de laquelle ils prennent réciproquement soin les uns des autres en suivant des règles. Toutefois, lorsque ces dernières sont violées, le transgresseur est roué de coups et même éloigné. Le principal moyen de survie de ces personnes est la mendicité, sachant que son produit est cependant employé pour acheter des solvants ou des bouteilles de liqueurs.

ASIE/BANGLADESH - Sacrement de la Confirmation pour 116 jeunes à Dinajpur

Dinajpur – Ce sont 63 jeunes filles et 53 jeunes hommes de la Paroisse de la Cathédrale de Dinajpur qui ont reçu ces derniers jours le sacrement de la Confirmation. « Jour de joie, de couleurs, d’engagement nouveau au sein de l’Eglise et pour tous. Un nouvel avènement de l’Esprit guide l’Eglise de Dinajpur » indique, dans une note parvenue à Fides le Père Adolfo L'Imperio, missionnaire, qui s’est ainsi adressé aux confirmands : « Très chers jeunes, recevez le don des langues qui vous aidera à dialoguer, à parler de Jésus, à œuvrer en famille, au sein de votre village, là où vous étudiez ou travaillez en faveur de ce qui est juste, de ce qui unit, de ce qui est beau, vrai et bon. Aujourd’hui, l’Eglise, qui a pour fondement ceux qui donnent la vie, ceux qui sont appelés témoins, grandit. Certains sont connus comme martyrs, d’autres comme semence qui tombe et meurt pour produire une vie nouvelle, mais il s’agit toujours de témoins. C’est pour cela que vous recevez l’Esprit Saint ».« En tant qu’ancien, j’ai fermé les yeux et j’ai rêvé la manière dont cette communauté de foi grandit, se développe, s’étend malgré de nombreux remous et difficultés – poursuit le missionnaire. Jésus donne Son Esprit et réalise dans le temps Son Eglise. Cette petite communauté de 1.820 catholiques, dispersée dans une réalité de quelques 360.000 personnes – la population de la ville de Dinajpur – assure un service scolaire au travers de trois écoles primaires au profit de 4.000 élèves environ et d’une école supérieure concernant 5.000 élèves. Elle est également engagée dans le cadre de nombreux services sociaux tels que l’hôpital, l’école d’infirmières, la Caritas et d’autres œuvres sociales ».Le Père L’Imperio conclut : « L’Esprit a été donné aujourd’hui à 116 jeunes auxquels Il ne demande pas leur degré d’instruction mais seulement s’ils sont prêts à vivre en s’engageant en faveur du bien, du juste et du beau de la vie ».

AMERIQUE/MEXIQUE - Message des Evêques d’Oaxaca en faveur d’un dialogue avec les enseignants mécontents

San Cristobal – Une Commission de députés et de sénateurs « devrait écouter les réclamations, les objections et les doutes des enseignants mécontents de la réforme de l’instruction parce que tous admettent que cette dernière n’est pas complète, qu’elle ne prend pas en considération contenus et méthodes mais a seulement une nature réglementaire et administrative ». Telle est l’opinion exprimée par l’Evêque de San Cristóbal de Las Casas, au Chiapas, S.Exc. Mgr Felipe Arizmendi Esquivel .Dans le cadre d’une rencontre avec la presse locale, au soir de Dimanche 26 juin, l’Evêque a affirmé : « Si le Président a renvoyé au Congrès la loi sur la transparence parce que les hommes d’affaires l’avaient demandé, il pourrait faire la même chose à propos de certains aspects de la réforme scolaire, comme cela est demandé par les enseignants. Les entrepreneurs vaudraient-ils plus que les enseignants ? ».Selon les informations envoyées à Fides par une source locale, l’Evêque a réaffirmé que « il appartient aux sénateurs et aux députés fédéraux d’ouvrir un dialogue » avec les enseignants mécontents. « Si, dans d’autres Etats, la loi est passée sans grands conflits, les Etats d’Oaxaca, du Chiapas, de Guerrero, de Michoacán et de Tabasco ont des situations qui ne sont pas semblables à d’autres lieux » a-t-il indiqué. Enfin, pour Mgr Arizmendi, « il faut condamner l’abus de la force publique dans la répression des enseignants mais nous devons également soutenir ces dialogues avec les autorités fédérales, afin que puissent être modifiés certains points de la réforme scolaire ».Les Evêques de la Province d’Oaxaca ont publié un Message le 26 juin dans lequel ils condamnent les récents actes de violence et de vandalisme, rappelant que « nous faisons tous partie de la même société et que nous devons apprendre à rechercher ensemble ce dont nous avons besoin pour l’améliorer ». Ils soulignent par ailleurs que « la plus grande richesse d’Oaxaca est sa population », lançant enfin un appel « à toute la société et en particulier aux Autorités et aux enseignants afin que soit déclarée immédiatement une trêve générale entre les parties annonçant une sérieuse réflexion de la part de tous, rassérénant les esprits et permettant de jeter les bases d’un dialogue fait de propositions et de transparence, avec des étapes et des objectifs progressifs ».

ASIE/INDE - Déclarations de l’Archevêque de Vasai à l’occasion de la mémoire liturgique de Saint Josemaria Escriva de Balaguer

Mumbai – « Les laïcs ont un rôle très important dans l’Eglise. En Inde, nous désirons construire une Eglise dans laquelle le laïcat soit protagoniste ». C’est ce qu’a affirmé S.Exc. Mgr Felix Machado, Archevêque de Vasai, célébrant la Messe de la mémoire liturgique de Saint Josemaria Escriva de Balaguer, fondateur de l’Opus Dei, le 26 juin, en l’église du Sacré-Cœur de Mumbai.Ainsi que l’a appris Fides, Mgr Machado a fait des références répétées au Concile Vatican II, à la mission des laïcs et à l’œuvre de Saint Josemaria Escriva de Balaguer, qui, avant le Concile en question, avait proclamé l’important rôle que les laïcs sont appelés à jouer dans l’Eglise, en tant que « apôtres dans le monde » et comme ceux qui « sont appelés sur le chemin de sainteté dans les structures temporelles et séculières ».Selon Saint Josemaria Escriva de Balaguer, « ou bien nous saurons trouver le Seigneur dans notre vie ordinaire, ou bien nous ne pourrons jamais Le trouver » a rappelé l’Evêque, ajoutant que le chemin de sainteté ne signifie pas « faire des choses extraordinaires mais plutôt pratiquer les activités ordinaires de manière extraordinaire ». Au sein de l’Eglise, a-t-il conclu, « l’apostolat des laïcs dépend de leur union vitale avec le Christ ». Ainsi, ils « collaborent à la mission salvifique et rédemptrice du Christ dans le monde ».

AMERIQUE/COLOMBIE - Appels de nombreux Evêques en faveur d’un engagement de tous les colombiens pour la construction de la paix

Cúcuta – De nombreux Evêques de Colombie ont commenté les récents accords de paix et encouragé leurs communautés locales devant la nouvelle étape qui se présente dans l’histoire du pays.Parmi les différents témoignages parvenus à Fides, citons celui de l’Evêque de Cúcuta, S.Exc. Mgr Victor Ochoa, qui, se montrant optimiste, a déclaré : « L’engagement est celui d’un pays entier, qui répond actuellement aux processus de réconciliation et aux actions entreprises afin d’améliorer le bien-être des colombiens. C’est pourquoi il faut le soutenir et demander au gouvernement l’engagement social au profit du peuple colombien ».« Signer la paix signifie faire en sorte que la paix devienne réalité, éliminer les situations d’injustice, la pauvreté, l’exclusion des paysans. C’est aussi travailler dur pour rendre notre pays un lieu caractérisé par des conditions de logement dignes. C’est cela penser à la construction de la paix » a déclaré Mgr Ochoa.De son côté, S.Exc. Mgr Camilo Fernando Castrellón Pizano, S.D.B., Evêque de Barrancabermeja, dans un communiqué envoyé à toutes les Paroisses et lu au cours des Messes dominicales, a souligné qu’il existe « un engagement de tous les colombiens pour construire ensemble la paix… Les Paroissiens sont appelés à s’engager afin que la paix réussisse à naître dans le cœur de tous ». « Le pays connaît actuellement un moment difficile et il est urgent de désarmer les esprits et de construire ensemble la réconciliation » affirme le texte de l’Evêque.L’Evêque auxiliaire de Barranquilla, S.Exc. Mgr Victor Tamayo, a, lui aussi, exhorté tous les colombiens à avoir une attitude positive envers l’accord signé à La Havane et s’est adressé directement aux hommes politiques de l’opposition, les invitant à « analyser véritablement la situation afin que nous soyons tous en mesure d’apporter une aide généreuse à la paix dont nous avons besoin ».

ASIE/TURQUIE - Célébration commune à l’occasion de la Solennité des Saints Pierre et Paul dans la grotte de Pierre

Antakia – Cette année encore, à Antakya, en Turquie, catholiques et orthodoxes pourront célébrer ensemble la Solennité des Saints Pierre et Paul dans la grotte de Pierre, l’antique église rupestre sise sur le mont Silpius, rouverte aux visites en 2015 après une restauration ayant duré de nombreuses années. Au matin du 29 juin, en présence du Vicaire apostolique d’Anatolie, S.Exc. Mgr Paolo Bizzeti SJ, et de l’envoyé du Patriarche grec orthodoxe d’Antioche, les chrétiens des communautés locales animeront une célébration commune comprenant des chants, des prières et des lectures du Nouveau Testament. A la célébration en question prendra part également le Nonce apostolique en Turquie, S.Exc. Mgr Paul Fitzpatrick Russell, nommé en mars dernier.L’église rupestre en question conserve encore la physionomie que lui donnèrent les croisés, qui conquirent l’antique Antioche sur l’Oronte en 1098. Déjà, les byzantins avaient transformé en chapelle le lieu où se rencontraient les premiers baptisés durant les périodes de persécution, dans la ville où, pour la première fois, les disciples du Christ furent appelés chrétiens et dont Saint Pierre fut l’Evêque avant de venir à Rome.La restauration récente a mis fin à l’état d’abandon dans lequel se trouvait la grotte de Saint Pierre, rendu encore plus avilissant par de précédentes interventions grossières. Au cours des années passées, des Patriarches et des Evêques ont souvent été présents aux célébrations de la Solennité des Saints Apôtres Pierre et Paul.« Malheureusement – remarque le Père Domenico Bertoglio OFM Cap., Curé de la communauté catholique locale – la situation politique et sociale est inquiétante et la population n’est pas tranquille. Les pèlerins ne viennent presque plus. En 2011, les touristes qui visitèrent Antakya furent plus de 80.000 alors qu’en 2015, leur nombre a chuté à moins de 10.000… dans l’est du pays, les attentats se multiplient et nombreux sont les membres de la police et de l’armée qui y meurent. Dans notre seule région, au cours de ces derniers mois, 21 sont revenus dans des cercueils et dans l’Hatay, les réfugiés, surtout les syriens, sont au nombre de 400.000. Pour tout cela, nous demandons l’aide de Saint Pierre, de Saint Paul et de la Très Sainte Vierge Marie ».

AFRIQUE/EGYPTE - Poursuite de l’examen parlementaire du projet de loi portant sur la construction des églises et le statut personnel

Le Caire – La nouvelle législation en matière de construction d’églises représente une « priorité » pour les parlementaires égyptiens qui procèdent actuellement aux derniers ajustements du nouveau texte législatif contenant les nouvelles dispositions en la matière. C’est ce qu’a réaffirmé récemment Ali Abu Al, Président du Parlement égyptien, alors que, durant ces mêmes jours, les parlementaires coptes s’étaient réunis à nouveau avec l’Evêque copte orthodoxe de Tanta pour partager, encore une fois, impressions et suggestions sur la procédure concernant les projets de loi relatifs à la construction des églises et au statut personnel des chrétiens et membres d’autres minorités religieuses.En Egypte, le débat politique autour du nouveau projet de loi concernant le statut personnel des chrétiens et des membres des autres minorités religieuses s’est intensifié à partir de 2014 – lorsque le ministère transitoire de la justice a envoyé un projet de norme y compris aux responsables des différentes Eglises et communautés chrétiennes présentes dans le pays, leur demandant de transmettre leurs considérations sur le texte. La nouvelle norme règlera également le droit matrimonial des membres des communautés chrétiennes. L’autre projet de loi, relatif à la construction des églises, a été présenté aux bureaux compétents du Parlement égyptien le 16 mai dernier . Selon ce qu’ont indiqué à l’Agence Fides des sources locales, il consiste en un ensemble de 13 articles et reconnaît notamment le droit des Evêques à recourir au Conseil d’Etat en cas de retards instrumentaux dans le cadre des procédures relatives à la construction de nouvelles églises.La nouvelle législation devrait porter à la totale élimination des règles de ce qu’il est convenu d’appeler le Décret Hamayoni, remontant à l’Empire ottoman, lequel est à l’origine de nombreuses controverses au niveau local. Selon ce règlement, la construction des églises chrétiennes est soumise à des conditions qui ne pèsent pas sur la construction de mosquées, comme l’interdiction de construire des lieux de culte chrétiens dans les environs des écoles, des canaux, des édifices gouvernementaux, des voies ferrées et des zones résidentielles.

AFRIQUE - Nouvelle initiative visant à défendre les droits des mineurs en conditions précaires

Madrid – Une nouvelle initiative de l’ONG espagnole Plan International vise la scolarisation des mineurs en Afrique. Au travers de la campagne Romps le mur, l’ONG en question veut étendre l’instruction aux nombreux jeunes analphabètes habitant sur le continent. L’objectif est de recueillir 100.000 messages texto rendant ainsi possible la scolarisation de 1.000 enfants pour une année supplémentaire. Il s’agit de l’une des nombreuses initiatives de l’ONG, dédiée entre autre, au soutien et à la protection des mineurs en matière d’instruction, de santé, d’alimentation et d’hydratation ou encore d’assistance à la prime enfance. Présente en Asie, en Amérique et en Afrique, Plan International œuvre également dans le cadre de la réponse à des crises et à des catastrophes telles que les séismes et les cataclysmes. Actuellement, l’ONG est également impliquée en Equateur afin de protéger les enfants victimes du séisme.

AMERIQUE/MEXIQUE - Parvenir à la vérité des faits en respectant les droits de la personne

Tapachula – « Il est essentiel de renforcer la conscience de la nécessité d’une véritable préparation professionnelle de tous ceux qui sont responsables de mener les enquêtes relatives aux crimes au sein de notre société, afin qu’en respectant la dignité de la personne humaine, ils soient en mesure d’arriver à la vérité des faits. Dans le cas contraire, leur travail reviendrait seulement à « fabriquer des coupables » en libérant les criminels » : telle est la pensée centrale exprimée par S.Exc. Mgr Leopoldo González González, Evêque de Tapachula, au Chiapas, lors de la Messe dominicale d’hier, en faisant mémoire de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture.Mgr González González a rappelé qu’au Mexique, « la torture n’est pas seulement utilisée comme moyen pour extorquer une confession ou des informations mais également pour infliger une douleur, pour faire souffrir, pour punir, comme dans le cas des prisons de haute sécurité qui prévoient l’isolement complet du détenu. L’absence de contact humain provoque une grande souffrance mentale et physique. Ainsi, vient s’ajouter une douleur supplémentaire à la peine infligée par la décision de justice » a conclu l’Evêque.Dans les prisons du Mexique, selon la presse locale et les associations pour les droits fondamentaux, les cas de violence de la part des autorités ou des responsables de la sécurité ne voient pas leur nombre diminuer.

ASIE/PAKISTAN - Engagement des Dominicaines de Lahore en faveur des enfants pauvres

Lahore – Les religieuses dominicaines au Pakistan ont achevé, à Lahore, la construction d’un nouvel édifice scolaire qui comprend 12 salles de classe, une salle des professeurs et une salle de jeux pour tous les enfants. L’école est ouverte depuis plus de 50 ans mais les fonds manquent encore en ce qui concerne les bancs et les meubles, sachant que l’armoire de béton de la salle des professeurs comprend 25 compartiments, tous ouverts, qui auraient besoin de portes. Par ailleurs, sont nécessaires deux longues tables avec des chaises. Actuellement, les enfants s’assoient par terre sous les arbres. Grâce à ce nouvel édifice, les religieuses pourront les accueillir de manière digne dans des salles et les faire asseoir à raison de trois par banc. Un projet ultérieur prévoit l’approvisionnement en eau potable des élèves. Au cours des mois chauds, s’étalant de mars à juin et d’août à octobre, les réservoirs d’eau seront reliés aux systèmes de réfrigération, qui seront éteints pendant les mois les plus froids, laissant cependant à disposition l’eau filtrée.

ASIE/VIETNAM - Nomination de l’Evêque auxiliaire de Thanh-Pho Ho Chi Minh

Cité du Vatican – Le Saint-Père François, en date du 25 juin 2016, a nommé Evêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Thanh-Pho Ho Chi Minh le Père Joseph Do Manh Hung, jusqu’alors Chancelier et Secrétaire de l’Archevêque de ce même siège, lui assignant le siège épiscopal titulaire de Liberalia.Le Père Joseph Do Manh Hung est né le 15 septembre 1957 à Saigon . De 1968 à 1976, il a étudié au Petit Séminaire Saint Joseph, dans l’Archidiocèse de Saigon et, de 1976 à 1982, il a effectué la formation ecclésiastique au Grand Séminaire Saint Joseph de l’Archidiocèse d’Ho Chi Minh Ville. De 1983 à 1988, il a poursuivi ses études universitaires en Théologie à Paris, près l’Institut Catholique, y obtenant un doctorat.Après son ordination sacerdotale, intervenue le 30 août 1990, il a exercé les ministères suivants : Vicaire paroissial et enseignant au Grand Séminaire , Directeur spirituel et enseignant au Grand Séminaire , Vice-recteur du Grand Séminaire , depuis 2001 : responsable de l’Association sacerdotale du Prado, depuis 2005 : Secrétaire de la Commission épiscopale pour le Clergé et les Séminaristes, depuis 2014 : Chancelier de l’Archidiocèse et Secrétaire de l’Archevêque.

ASIE/INDE- Démission de l’Evêque de Guntûr et nomination de son successeur

Cité du Vatican – Le Saint-Père François, en date du 25 juin 2016, a accepté la renonciation au gouvernement pastoral d Diocèse de Guntûr présentée par S.Exc. Mgr Gali Bali, conformément au canon 401 § 1 du Code de Droit canonique. Le Saint-Père a nommé Evêque du Diocèse de Guntûr le Père Bhagyaiah Chinnabathini, jusqu’ici Curé du Sanctuaire de l’Enfant Jésus de Miryalaguda de Nalgonda.Le nouvel Evêque est né le 19 septembre 1956 à Motakondur-Yadagirigutta Mandal, dans le Diocèse de Nalgonda. Il a fréquenté le Petit Séminaire de Warangal et a effectué ses études de philosophie et de théologie au Séminaire régional Saint Jean d’Hyderabad. Il a obtenu un Baccalauréat en Lettres à l’Osmania University d’Hyderabad, un mastère en Lettres à l’Osmania University d’Hyderabad et un mastère en Education à l’Annamalai University de Chennai. Il a été ordonné prêtre le 3 mai 1983.Après son ordination sacerdotale, il a exercé les ministères suivants : Assistant paroissial de l’église Sainte Marie de Lingampally , Curé de la Paroisse de l’Annonciation de Silveru, et de la Paroisse du Christ Roi de Jedcherla , Curé de la Paroisse du Sacré-Cœur de Bhirmaram , Curé de la Paroisse du Très Saint Rosaire de Kethepally , Aumônier à Herford , Directeur du Centre Kolping et Responsable diocésain du Centre diocésain de la jeunesse de Nalgonda , Curé de la Paroisse Saint Joseph de Kodad , Assistant paroissial en Grande-Bretagne , Vicaire paroissial en Allemagne , Curé de la Paroisse Sainte Marie de Hanovre , depuis 2011 : Curé du Sanctuaire de l’Enfant Jésus de Miryalaguda, dans le Diocèse de Nalgonda. (Agence Fides

Pages